samedi 27 mars 2010

DADAS DE PARIS : 1922

MAN RAY. Photographie de quelques dadas de Paris, 1922.
En haut, de gauche à droite : Bernard FAY, Tristan TZARA, Philippe SOUPAULT, Serge CHARCHOUNE ; En bas : MAN RAY, Paul ÉLUARD, Jacques RIGAUT, Céline ARNAULD, Georges RIBEMONT-DESSAIGNES

KURT SCHWITTERS : MERZBAU

vendredi 26 mars 2010

KURT SCHWITTERS : MERZ (II)

Kurt SCHWITTERS. Die Kathedrale. 8 Merz-Lithos.Hanovre, Paul Stegemann Verlag 1920. 22,5 X 14,5















Merz. Numéro 7



Merz. (Kurt SCHWITTERS & El LISSITZKY), Numéro 8/9, avril-juillet 1924


















Merz. (Kurt SCHWITTERS & El LISSITZKY), Numéro 8/9, avril-juillet 1924



Merz. Numéro 11





Merz. Numéro 21: Das Veilchen (Le Violet)




***

jeudi 25 mars 2010

KURT SCHWITTERS : URSONATE

Kurt SCHWITTERS (1887-1948)

Ernst SCHWITTERS. Photographies de Kurt Schwitters, Londres, 1944





Kurt SCHWITTERS, Merz Werbezentrale envelope. Hanovre, 1924







Fümms bö wö tää zää Uu,



pögiff,



kwii Ee.



Oooooooooooooooooooooooo,



dll rrrrr beeeee bö



dll rrrrr beeeee bö fümms bö, (A)

rrrrr beeeee bö fümms bö wö,



beeeee bö fümms bö wö tää,



bö fümms bö wö tää zää,



fümms bö wö tää zää Uu





primera parte:

tema 1 :




Fümms bö wö tää zää Uu,


pögiff,



Kwii Ee.


tema 2 :





Dedesnn nn rrrrr,

Ii Ee,

mpiff tillff too,

tillll,


Jüü Kaa ?


tema 3 :



Rinnzekete bee bee nnz krr müü?


ziiuu ennze, ziiuu rinnzkrrmüü,


rakete bee bee,


tema 4 :


Rrummpff tillff toooo ?


exposición :




Ziiuu ennze ziiuu nnzkrrmüü,

Ziiuu ennze ziiuu rinnzkrrmüü

rakete bee bee ? rakete bee zee.


desarrollo :



Fümms bö wö tää zää Uu,


Uu zee tee wee bee fümms.

rakete rinnzekete


rakete rinnzekete (B)


rakete rinnzekete


rakete rinnzekete


rakete rinnzekete


rakete rinnzekete


Beeeee ...




Kevin Concannon. « CUT AND PASTE: COLLAGE AND THE ART OF SOUND », Sound by Artists (Art Metropole and Walter Phillips Gallery, 1990) :

mercredi 24 mars 2010

ENQUÊTES SURRÉALISTES 1919-1933


Enquêtes surréalistes. De Littérature à Minotaure 1919-1933
Textes réunis et présentés par Georges SEBBAG
Paris, Jean-Michel Place, 2004

Pourquoi écrivez-vous ?

Que faites-vous lorsque vous êtes seul ?

Le suicide est-il une solution ?

Quelle sorte d'espoir mettez-vous dans l'amour ?

Quelle a été la rencontre capitale de votre vie ?

En lançant périodiquement dans leurs revues une enquête, les surréalistes ont été les premiers à se servir d’un tremplin médiatique pour aborder des questions existentielles. Pourquoi écrivez-vous ? : cette question qui se solde par des dizaines de réponses souvent sottes et suffisantes, permet à André Breton et ses amis de disqualifier le petit monde des lettres et de lancer le dada-surréalisme (Littérature, 1919).
Le suicide est-il une solution ? : placée sous le signe du « suicide » de Jacques VACHÉ ou de L’Invitation au suicide de Philippe SOUPAULT, l’enquête martèle une évidence, le surréaliste est « un homme coupé en deux par la fenêtre ». (La Révolution Surréaliste, 1924)
Quelle sorte d’espoir mettez-vous dans l’amour ? : complément aux recherches sur la sexualité, l’enquête ne prône pas le libertinage mais le collage passionnel ou l’union libre (La Révolution surréaliste, 1929).
Quelle a été la rencontre capitale de votre vie ? : cette question met à l’épreuve l’idée surréaliste de « hasard objectif ». Le très large éventail de réponses nous renseigne indirectement sur divers cercles et milieux, en particulier celui des psychanalystes (Minotaure, 1933).Tandis que les recherches et les jeux menés au sein du groupe révèlent l’identité polycéphale du groupe surréaliste, les enquêtes surréalistes qui sont tournées vers l’extérieur peuvent être considérées tout à la fois comme une provocation et une confrontation, une bouteille à la mer et une belle affiche publicitaire.


***


I.


Aux représentants les plus qualifiés des diverses tendances de la littérature contemporaine - tout en les priant de ne pas entrer dans l'exposé de ces tendances - nous avons cru bon de poser la question suivante :
Pourquoi écrivez-vous ?
Littérature, n° 9, novembre 1919, p. 1 (Question)
Réponses dans le n° 10, décembre 1919, pp. 21 à 26,
dans le n° 11, janvier1920, pp. 20 à 26,
dans le n° 21, février 1920, pp. 19 à 26.
II.


Fatiguée de la manière dont sont menées les enquêtes littéraires et déplorant que cet excellent mode d'information ne serve plus à renseigner que sur des points littéraires d'une importance dérisoire, Littérature, dont on n'a pas oublié l'enquête : "Pourquoi écrivez-vous ?", s'efforce, pour marquer les tendances de sa reparution, de s'introduire plus avant dans la conscience obscure de ses lecteurs et leur pose à tous cette simple question :
Que faites-vous lorsque vous êtes seul ?
Littérature Nouvelle série n° 1, 1er mars 1922, p. 1 (Question)


III.


On vit, on meurt. Quelle est la part de la volonté en tout cela ? Il semble qu'on se tue comme on rêve. Ce n'est pas une question morale que nous posons : le suicide est-il une solution ?

La Révolution surréaliste, n° 1, 1er décembre 1924, p. 2 (Question)

Réponses dans le n° 2, 18 janvier 1925, pp. 8 à 15


IV.



I. Quelle sorte d'espoir mettez-vous dans l'amour ?

II. Comment envisagez-vous le passage de l' "idée d'amour" au "fait d'aimer" ? Feriez-vous à l'amour, volontiers ou non, le sacrifice de votre liberté ? L'avez-vous fait ? Le sacrifice d'une cause que jusqu'alors vous vous croyiez tenu de défendre, s'il le fallait, à vos yeux, pour ne pas démériter de l'amour y consentiriez-vous ? Accepteriez-vous de ne pas devenir celui que vous auriez pu être si c'est à ce prix que vous deviez de goûter pleinement la certitude d'aimer ? Comment jugeriez-vous un homme qui irait jusqu'à trahir ses convictions pour plaire à la femme qu'il aime ? Un pareil gage peut-il être demandé, être obtenu ?

III. Vous reconnaîtriez-vous le droit de vous priver quelque temps de la présence de l'être que vous aimez, sachant à quel point l'absence est exaltante pour l'amour, mais apercevant la médiocrité d'un tel calcul ?

IV. Croyez-vous à la victoire de l'amour admirable sur la vie sordide ou de la vie sordide sur l'amour admirable ?

La Révolution surréaliste, n° 12, 15 décembre 1929, pp. 65 à 76 (Questions et réponses)


V.
André DERAIN. Couverture pour Minotaure, numéro 3/4, 12 décembre 1933

Pourriez-vous dire quelle a été la rencontre capitale de votre vie ?


Minotaure, numéro 3/4, 12 décembre 1933.

mardi 23 mars 2010

SCHWITTERS : MERZ (I)

Kurt SCHWITTERS. Das Undbild, 1919, Stuttgart, Staatsgalerie Stuttgart

Kurt SCHWITTERS. Revolving, 1919, New York, Museum of Modern Art


Je ne comprends pas pourquoi on ne pouvait utiliser dans un tableau, au même titre que les couleurs spécialement fabriquées pour les peintres, des matériaux tels que : vieux billets de tram ou de métro, morceaux de bois flotté, tickets de vestiaire, fil de fer, rayons de vélo, boutons, en un mot toutes les vieilleries qui traînent dans les greniers ou sur les tas d’ordures. C’était là, en quelque sorte, unpoint de vue social et, sur le plan artistique, un plaisir personnel…

Kurt SCHWITTERS.

Photographie de l'atelier de Kurt Schwitters, Hanovre, 1921
Kurt SCHWITTERS. Tableau Merz, 1921
Kurt SCHWITTERS. Tableau Merz. 1921

Kurt SCHWITTERS. Merz Pictures 32 A. The Cherry Picture, 1921, Montage sur carton, New York, The Museum of Modern Art
Kurt SCHWITTERS. Merz Picture 25A : The Star Picture, 1920. Montage, collage et huile sur carton, 104.5 X 79, Dusseldorf, Kunstsammlung Nordrhein-Westfalen
Kurt SCHWITTERS. Mz 299, 1921
Kurt SCHWITTERS. Planche 5 de la Merz Mappe 3, 1923, 56,6 X 43,7

Kurt SCHWITTERS. Breite Schmurchel, 1924

Kurt SCHWITTERS. Sans titre, 1925
Kurt SCHWITTERS. Kots, 1930
Kurt SCHWITTERS. Recommandée, 1939

Kurt SCHWITTERS. Construction Merz à l'arc-en-ciel, 1939



Kurt SCHWITTERS. The Hitler Gang, 1944, 34.7 X 24.5





Kurt SCHWITTERS. Carnival, 1947

http://www.kurtschwitterstoday.org/biography.html